Accueil

A la une

Un nouveau sondage BVA confirme la très forte adhésion des Français au Lyon-Turin

Jeudi 11 mars ont été dévoilés les résultats du baromètre d’opinion binational sur le Lyon-Turin réalisé par l’institut BVA* pour le maître d’ouvrage TELT. Une première enquête avait été menée en 2019. Les nouveaux résultats confirment le soutien renforcé des Français et des Italiens à cette infrastructure, tant aux niveaux local, régional que national.

Selon cette étude, 95% des Français (84% en Auvergne-Rhône-Alpes, 88 % à Lyon avec + 6 points par rapport à 2019) sont favorables à la liaison européenne Lyon-Turin. Ce soutien, en hausse par rapport à 2019, est massif dans toutes les catégories d’âge, dans toutes les CSP et dans tous les électorats. A noter que 85% des sympathisants EELV de Lyon et 84% de ceux de la région se déclarent favorables au Lyon-Turin.

« Ces excellents résultats traduisent une aspiration collective au développement de modes de transport s’inscrivant dans la transition écologique, aspiration renforcée par la crise du Coronavirus. Le Lyon-Turin s’impose comme un grand chantier ferroviaire structurant incontournable du plan de relance » a réagi Jacques GOUNON, Président du Comité pour la Transalpine qui fédère les collectivités publiques et les grands acteurs économiques mobilisés pour la réalisation du Lyon-Turin. « Face à l’urgence climatique, les Français savent bien que le train est le mode de transport le plus respectueux de l’environnement et le plus efficace pour le transport de voyageurs et de marchandises. C’est encore plus vrai pour le Lyon-Turin qui est un maillon manquant au carrefour d’axes européens stratégiques.»

Selon l’étude, le projet bénéficie ainsi d’un soutien franc et massif, parce qu’il est perçu comme offrant un double bénéfice, écologique et économique. Les Français considèrent que le Lyon-Turin est une infrastructure utile pour « réduire le trafic de camions (95%) et lutter contre la pollution (92%) dans les vallées alpines », « lutter contre le réchauffement climatique » (85%), « améliorer la mobilité des citoyens et les échanges franco-italiens et en Europe » (88%), « permettre le développement économique et touristique (88%) et favoriser l’emploi (85%) dans les territoires concernés ». 89% estiment par ailleurs que le Lyon-Turin « est un projet important pour l’unité et le développement de l’Europe ».

* Côté français, sondage réalisé par téléphone du 20 au 26 septembre 2020 auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatives de la population selon la méthode des quotas.

 

Ils ont dit

« 80% des financements du MIE seront attribués à des projets ferroviaires »

 

Jeudi 11 mars, après de...

Jeudi 11 Mars 2021
13