Accueil

Zoom

DES INFORMATIONS INEDITES QUI CONFIRMENT L'URGENCE DU LYON-TURIN

D’un côté, les partisans majoritaires du Lyon-Turin dont l’ambition est de désengorger les vallées alpines d’un énorme trafic de poids lourds en forte hausse. De l’autre, des opposants minoritaires mais très actifs qui jugent le chantier « inutile » en affirmant que le tunnel historique du Mont-Cenis (en photo) pourrait atteindre le même objectif à raison de « 120 trains de fret par jour ».   

Pour clore le débat, la Transalpine a interrogé SNCF Réseau qui, dans une note détaillée, livre un verdict sans appel : le tunnel historique offre seulement une capacité d’une cinquantaine de trains de fret par jour en raison des contraintes d’exploitation et de sécurité de l’ouvrage vieillissant. Construit sous Napoléon III, ce tunnel est aujourd’hui le seul lien pour le fret ferroviaire entre la France et l’Italie. Il ne peut absorber qu’une part marginale des 44 Mt de marchandises qui traversent chaque année la frontière.  

La démonstration est faite que seule la liaison Lyon-Turin (avec son tunnel de base de 40 Mt/an) est capable d’opérer un report modal massif de la route vers le rail. Face à l’urgence climatique, il s’agit d’un investissement d’avenir pour la transition écologique, la protection de l’environnement sensible des Alpes et la lutte contre la pollution.

Brèves

Il ne s’agit pour l’heure que d’une proposition en vue des négociations du futur budget de l’...

Mardi 16 Octobre 2018

Ils ont dit

Fédérant plus de 160 associations nationales ou locales mobilisées pour la défense des transports publics au service du développement durable, la...

Mardi 16 Octobre 2018
13