Accueil

A la une

La coupure de la liaison Paris-Milan met en lumière l’absolue nécessité du Lyon-Turin

Après la coulée de boue qui a recouvert mardi une portion de la ligne Chambéry-Modane, la seule artère ferroviaire voyageurs et fret reliant la France à l’Italie est coupée jusqu’aux "premiers jours d’Août" a annoncé SNCF Réseau. Les équipes sont à pied d’œuvre pour rétablir la situation aussi vite que possible. Après avoir sécurisé le versant de la montagne pour prévenir tout nouveau mouvement de terrain, il s’agira d’enlever les 1000 m² de matériaux qui ont recouvert la voie puis de réaliser les travaux de réfection nécessaires.

A la veille des grands départs en vacances, cet incident est un véritable coup dur. Des liaisons par autocars permettant d’ "enjamber" le tronçon coupé sont proposées aux voyageurs pour leurs déplacements en Maurienne et vers l’Italie. Même s’il est moins médiatisé, le coup est également très dur pour le fret ferroviaire. Si une partie des flux sera (difficilement) détourné vers la Suisse, l’essentiel du report modal s’effectuera au profit de la route. En cette période de chaleur et de pollution, plus de 200 poids lourds supplémentaires par jour sont attendus sur les autoroutes des Alpes du Nord déjà saturées de camions (3857 véhicules / jour en moyenne en 2018, + 16 % depuis 2013). Une augmentation du trafic d’autant plus inquiétante que l’expérience montre qu’il difficile de faire revenir les camions sur le rail après une coupure aussi longue.

Cet épisode jette à nouveau une lumière crue sur l’absolue nécessité du Lyon-Turin. L’Italie et le seul pays voisin de la France à ne pas être connecté par un réseau ferroviaire moderne. S’agissant spécifiquement du transport de marchandises, voilà longtemps que sont connues les limites structurelles de la ligne historique du XIXème siècle en termes de capacités (nombre et cadencement des trains), de performances (faibles vitesse et longueur des convois), de compétitivité économique (surcoût d’exploitation jusqu’à 40%) et de fiabilité (continuité du service). Autant de garanties fondamentales pour les professionnels du transport sans lesquels aucun report modal massif de la route vers le rail n’est possible.

Voir le reportage du 20h de France 2

Ils ont dit

La coupure de la liaison France-Italie « renforce le caractère indispensable du Lyon-Turin »

Suite à la coulée...

Lundi 15 Juillet 2019
13