Accueil

A la une

L’analyse à charge des opposants italiens fait flop

En Italie, la fameuse analyse coûts-bénéfices du « Mouvement 5 Etoiles » sur le Lyon-Turin a enfin été publiée. Sans surprise, son résultat est négatif, contrairement à toutes les études internationales menées précédemment.

Il faut préciser que cinq des six membres de la commission qui ont conduit cette analyse ont été désignés alors que leur penchant pour le transport routier et leur hostilité au Lyon-Turin étaient notoirement connus (2ème  gauche sur la photo, le Président de la commission dans une réunion aux côtés d’opposants).

Le seul membre « neutre » de la commission, l’ingénieur Pierluigi COPPOLA, a d’ailleurs refusé de signer le rapport. Il a publiquement critiqué la méthodologie retenue en assurant que, selon lui, le Lyon-Turin produirait une valeur économique nette d’au moins 400 M€ pour l’Italie.  

Un lecture attentive révèle un rapport truffé d’erreurs et d’incohérences. Tous les paramètres favorables au projet (impact social et environnemental, évolution des trafics…) sont systématiquement minorés alors que ceux qui lui sont défavorables sont surévalués.

Un point saillant laisse les observateurs partagés entre hilarité et perplexité. La vocation du Lyon-Turin est de basculer massivement de la route vers le rail le transport de marchandises et de voyageurs sur le corridor méditerranéen. Or, le rapport explique que l’essentiel du déficit « présumé » du Lyon-Turin est lié au manque à gagner que constituerait une diminution importante des taxes sur le carburant ainsi que du produit des péages pour les sociétés autoroutières.

En résumé, moins il y aura de poids lourds et de voitures dans les Alpes, plus le rapport coûts-bénéfices du Lyon-Turin sera négatif. Un raisonnement qui vaut son pesant de CO² et qui ravira les écologistes opposés au Lyon-Turin…

Telex

C’est un rapport juridique que le « Mouvement 5 Etoiles » (M5S) n’a pas transmis à Paris...

Lundi 11 Février 2019

Ils ont dit

« La position française est claire : le Lyon-Turin doit aller à son terme »

Vendredi 1er février, la ministre...

Vendredi 01 Février 2019
13