BRUXELLES HAUSSE LE TON

Jeudi 07 Février 2019

En visite vendredi 1er février sur le chantier français du tunnel transfrontalier du Lyon-Turin, la ministre des Transports Elisabeth BORNE a de nouveau insisté sur la nécessité de respecter le calendrier des travaux pour ne pas mettre en péril les financements de l'UE qui prend à sa charge 40% de l'ouvrage. Depuis septembre, les appels d'offres pour la poursuite des travaux sont gelés en raison de l'obstruction du "Mouvement 5 Etoiles" en Italie.

Mardi 5 février, la Commission de Bruxelles, par la voix de son porte-parole Transports Enrico BRIVIO (photo), a lancé un avertissement plus appuyé que les fois précédentes. Non seulement les fonds alloués au Lyon-Turin qui ne seraient pas dépensés dans les temps risquaient probablement d'être attribués à d'autres projets, mais en plus "on ne peut pas exclure l'obligation de demander à l'Italie de rembourser les contributions déjà versées [soit près de 500 M€], si elles ne peuvent être dépensées (...) dans le respect des délais fixés dans l'accord de financement".

2019
Telex

actus

2158

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

Lien de la page