DANS LA PRESSE / « La preuve par l’absurde »

Lundi 28 Janvier 2019

Dans Mobilettre, analyse particulièrement pertinente de l’actualité du Lyon-Turin par Gilles Dansart, l’un des journalistes français les plus pointus sur les questions ferroviaires :

« Si l’Europe veut à nouveau faire rêver, améliorer notre quotidien, quelle meilleure vitrine que le transfrontalier ? Oui, quand cela marche. Et quand cela ne marche pas, du côté des Alpes par exemple, avec le Lyon-Turin ? C’est la preuve par l’absurde (et il est vrai que dans cette histoire, en matière d’absurde on est servi…) qu’il faut débloquer la situation.

Non, nous ne sommes pas naïfs, nous savons bien que le dossier pâtit du très mauvais état des relations franco-italiennes sur d’autres sujets tout autant que de la guérilla gouvernementale intérieure italienne, mais quand dans les Alpes du nord franco-italiennes on a compté en moyenne 127 poids lourds supplémentaires par jour en 2018 et un total de 786 285 poids lourds, il y a un moment où il faut arrêter.

Arrêter de transformer les vallées alpines en couloirs à camions, arrêter de bloquer les travaux du Lyon-Turin avec un bric-à-brac d’arguments : les rapports coûts-bénéfices (dont l’évaluation est confiée à une commission déjà acquise aux no-TAV), l’environnement et maintenant l’amiante côté italien; et côté français, les économies de bouts de chandelle du comité d’orientation des infrastructures qui recommande de différer les voies d’accès. L’Europe, pour le coup, a accepté d’augmenter son financement. Alors, oui, il faut débloquer les appels d’offres. »

http://www.mobilettre.com/

2019
Telex

actus

2153

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

Lien de la page