DECRYTAGE / Péril italien sur le Lyon-Turin ?

Lundi 04 Juin 2018

L’arrivée au pouvoir de la coalition anti-système fait-elle peser une menace sérieuse sur le Lyon-Turin ? En théorie, oui, si l'on s'en tient aux déclarations des responsables du Mouvement 5 Etoiles historiquement opposé au projet. En pratique, les choses ne sont pas si simples.

POMME DE DISCORDE

D'abord parce que le Mouvement 5 Etoiles est isolé sur sa position, son principal et puissant allié au sein de la coalition, la Ligue, étant favorable au projet. Pour boucler leur contrat de gouvernement, le Lyon-Turin a fait l’objet d’âpres négociations entre les deux formations qui, au final, ont retenu la notion ambigüe de « rediscussion » du projet.

Le Lyon-Turin apparait donc comme une pomme de discorde entre un mouvement séduit par la décroissance et un parti attaché à la puissance industrielle du pays. Les voix vont donc se compter sur les bancs du Parlement. D'autant que toutes les autres formations politiques soutiennent fortement ce projet porté depuis 30 ans par 17 gouvernements successifs, ainsi que par l'ensemble des acteurs économiques.

UN DEDIT A QUEL PRIX ?

Un rupture unilatérale des traités et engagements internationaux sur le Lyon-Turin serait un séisme et nuirait à la crédibilité de la 3ème puissance économique de l'UE. Sans compter l'immense gachis financier lié à l'arrêt d'un chantier bien avancé (23 km de galeries creusées) qui a déjà coûté plus de 1,5 milliards d'€.

Entre les pénalités que seraient logiquement en droit de réclamer la France et l'Europe, les compensations pour rupture de contrats avec les entreprises et le coût de remise en état des sites en chantier... la facture risque d'être salée pour l'Italie. Un paradoxe compliqué à gérer pour une coalition qui s'est notamment faite élire sur le thème de la lutte contre le gaspillage de l'argent public.

2018
Brèves

actus

2098

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page