DEMISSION DU COMMISSAIRE ITALIEN EN CHARGE DU PROJET LYON-TURIN

Le Moniteur.fr
Mercredi 31 Décembre 2008

Mario Virano a indiqué avoir "voulu tirer le signal d'alarme car l'Italie risque de ne plus respecter le calendrier auquel elle s'est engagée" avec la France et l'UE. Mario Virano, commissaire italien en charge du projet Lyon-Turin a présenté sa démission mardi 30 décembre, à l'issue de la 83ième réunion de concertation avec les maires du Val de Suse. Les populations de cette haute vallée alpine italienne sont opposées à l'ouverture du chantier (...) elle s'était déjà manifestée en décembre 2005. "J'ai pensé plus sérieux, plus utile et plus honnête vis-à-vis notamment de nos amis français de dénoncer la situation de blocage à laquelle nous sommes parvenus dans le dialogue avec les maires du Val de Suse. (...) Une quinzaine des quelques 60 maires ont adopté depuis la mi-décembre une stratégie de blocage de la concertation (...). Or le calendrier (et les engagements de lancement des travaux pris tant vis-à-vis de l'Europe que de la France) est un objectif qui ne doit pas et ne peut pas être changé" a affirmé M. Virano. La démission de M. Virano a dores et déjà provoqué des réactions de soutien à son égard de l'ensemble des partis politiques italiens. Le gouvernement italien a également déjà annoncé qu'il souhaitait le reconfirmer dans ses fonctions avec des pouvoirs accrus dès le prochain conseil des ministres le 7 janvier prochain.

2008
Brèves

actus

1527

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page