FEU VERT DE L'ITALIE POUR LA PROLONGATION DE L'AFA

Le Dauphiné Libéré
Mardi 28 Mars 2017

Le 9 octobre 2009 à Luxembourg, la France et l'Italie actaient la réalisation d'un service d'autoroute ferroviaire alpine (AFA) au-delà du système expérimental qui existe depuis 2003, entre Aiton (Savoie) et Orbassano (région de Turin). La France a ratifé ce traité dès 2010, et (...) depuis vendredi 24 mars, le conseil des ministres à Rome a approuvé le projet.(...) "Cela ouvre la voie à plus de marchandises sur les trains" a commenté Graziano Delrio, ministre italien des Transports et des Infrastructures.
Un appel d'offres international pourra être lancé pour une prolongation de cette ligne au-delà de Aiton jusqu'à l'Est lyonnais (...). L'objectif, acté en 2009, est de proposer une offre allant jusqu'au transfert de 100 000 poids lourds par an, soit 10 % du trafic transalpin franco-italien, de la route vers le rail. Actuellement, l'AFA transporte environ 30 000 PL. Il ne s'agit pas de concurrencer la ligne nouvelle Lyon-Turin, dont le chantier a débuté dans sa partie transfrontalière, entre St Jean de maurienne et Suse ;  l'AFA doit être le bras armé d'une politique de report modal dont l'aboutissement sera la mise en service du Lyon-Turin à l'horizon 2030.
F.T.
 

2017
Brèves

actus

1914

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page