IL FAUT METTRE DE L'ORDRE DANS LES PROJETS DE TGV EN FRANCE

Les Echos
Samedi 22 Décembre 2012

Il est de bon ton de s'interroger sur la pertinence des nombreuses lignes TGV envisagées à moyen terme en France. Cependant, la plupart des points de vue souffrent d'un défaut important, l'absence d'un critère objectif, si ce n'est celui du coût, permettant de déterminer la pertinence d'une ligne.

Dans ce cadre, où s'expriment essentiellement des décideurs politiques et des spécialistes de transports, le point de vue du géographe peut être intéressant, dans le sens que sa vision n'est pas politisée, il ne défend pas plus un territoire qu'un autre, et elle n'est pas uniquement "transports" mais plus globale s'inscrivant dans une logique d'aménagement d'un territoire soumis à une concurrence féroce dans le cadre de la mondialisation.
Suivant cette logique, le TGV a pour objet avant tout de desservir les grandes métropoles (...) nationales (...) mais aussi les grandes métropoles proches des pays voisins. Suivant ces critères,  (...) le Lyon-Turin est un projet justifié, il apparaît comme le seul projet transfrontalier d'intérêt primordial, dans le cadre de l'accélération des relations ferroviaires entre la France et l'Italie. Cette liaison avec l'une des principales agglomérations italiennes conduirait à faire entrer définitivement Lyon dans le club des grandes métropoles à rayonnement européen.
Il apparaît difficilement compréhensible que ce projet soit (...) contesté, étant donné ses retombées économiques potentielles considérables. (...)

(...) Le TGV n'a pas vocation à desservir l'ensemble du territoire français mais seulement les grandes métropoles. (...)

L. Chalard.

2012
Brèves

actus

265

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page