L’art délicat de la « combinazione »

Jeudi 21 Février 2019

C’est le genre de petit arrangement (« combinazione » en italien) qui fait tout le sel de la vie politique dans la péninsule. Jeudi 21 février, les députés de la Ligue (favorable au Lyon-Turin) et ceux du « Mouvement 5 Etoiles » (farouchement opposés) ont réuni leurs voix pour adopter une curieuse motion enjoignant le gouvernement à « réexaminer complètement le projet de la ligne Turin-Lyon, dans le cadre de l'application de l'accord entre l'Italie et la France ». Le vote de cette motion a immédiatement soulevé une vague de protestations dans la classe politique (photo), les milieux économiques et les organisations syndicales. 

Mais à bien y regarder, cette motion a surtout une portée symbolique. Elle vise à ressouder, au moins jusqu'aux élections européennes, les liens entre les deux formations au pouvoir très divisées sur le Lyon-Turin. Car derrière la notion de « réexamen complet du projet », chaque formation y voit des choses différentes : un arrêt complet du chantier pour le « Mouvement 5 Etoiles », et une simple réduction des coûts des voies d’accès côté italien pour la Ligue. Selon la presse italienne, un compromis entre les deux alliés est sur le point d’être trouvé. Il se traduirait par un feu vert au lancement des appels d’offres pour la poursuite du chantier du tunnel international.    

2019
Telex

actus

2162

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

Lien de la page