L'AUTOROUTE FERROVIAIRE ALPINE DOIT ENCORE ACCELERER

Enviscope
Mardi 08 Avril 2014

L'Autoroute Ferroviaire alpine (AFA) a enregistré en 2013 de bons résultats en termes de trafic (...) soit 23 % de plus qu'en 2012.
(...) La progression a été possible par la mise au gabarit GB1 en juin 2012 qui autorise le chargement de remorques hautes de 4 m. Avant cette date, les convois de l'AFA ne pouvaient transporter que des citernes. L'AFA propose 4 ou 5 allers-retours chaque jour pour parcourir en trois heures 175 km qui séparent les points de chargement et de déchargement de part et d'autre des Alpes. (...).

Cependant, l'AFA est encore loin d'avoir atteint sa capacité de 10 000 remorques par an, qui est un objectif pour les prochaines années en vue de la mise en service du futur tunnel de base. Elle est confrontée à plusieurs incertitudes ; sa progression peut être concurrencée par la mise en service de la galerie de sécurité du tunnel du Fréjus, qui ne devait pas être ouverte à la circulation, mais qui a été créée au gabarit d'un tunnel normal pour être ouverte au trafic routier. (...)
D'autre part l'AFA fonctionne toujours dans une phase expérimentale. La nomination du promoteur qui aura en charge la construction du tunnel de base, la gestion de l'ensemble du trafic par le tunnel de base et par la ligne historique se fait attendre (...). La formation de la nouvelle société devrait intervenir d'ici là l'été. La société sera détenue par les deux états, et devra porter un nom qui donne au projet de liaison transalpine une ampleur plus large que simplement Lyon-Turin.
(...)
L'AFA qui passe par Aiton et Orbassano (...) devra s'ancrer à la sortie du massif Alpes Jura dans l'Est de Lyon (...) près de l'aéroport de Lyon Saint-Exupéruy et du futur CFAL. (...)

2014
Brèves

actus

162

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page