Le Lyon-Turin, un vivier d’emplois à l’heure de la relance

Dimanche 25 Avril 2021

730 emplois à ce jour, 1260 attendus fin 2022… le chantier du tunnel transfrontalier conduit par le maître d’ouvrage TELT monte progressivement en puissance. C’est ce que révèle la dernière livraison des chiffres clés de l’Observatoire mis en place dans le cadre de la démarche Grand chantier pilotée par l’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Département de la Savoie. Le pic d’activité n’interviendra qu’après le lancement de la phase principale de creusement de l’ouvrage, dont les marchés doivent être attribués dans les prochaines semaines.  

Selon les prévisions, 2500 emplois directs seront créés sur les 10 prochaines années sur le seul chantier du tunnel qui devrait en outre générer près de 6000 emplois indirects. Une aubaine pour la région, et plus particulièrement pour la Maurienne ou se déroule le chantier. En février, une publication de l’INSEE a fait apparaitre que l’emploi salarié dans la vallée savoyarde a reculé de 16% entre 2008 et 2017. Au cours de cette période, entreprises fermées ou en difficulté ont entraîné la disparition de 2000 emplois industriels sur le territoire.

Le chantier du Lyon-Turin vient donc compenser ces pertes et redynamiser la vallée. A ce jour, 64% des salariés œuvrant dans la galerie de Saint-Martin-la-Porte sont originaires de la région, dont 33% de la Maurienne. L’ajustement n’est toutefois pas toujours simple. Les entreprises engagées sur le chantier peinent à trouver des candidats sur de nombreux métiers du BTP pourtant qualifiés et attractifs. D’importants dispositifs de formation sont donc déployés localement pour répondre aux besoins de compétences.

2021
Telex

actus

2375

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

2020

2021

Lien de la page