Le Parlement européen ouvre la voie à de nouveaux milliards de financement pour le Lyon-Turin

Jeudi 08 Juillet 2021

Mardi 6 juillet 2021, le Parlement européen a approuvé le nouveau règlement du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE), programme de financement des infrastructures de transports, d’énergie et télécoms. Sur les 33,7 milliards d’euros dédiés à ce programme, 26 Mds€ sont directement fléchés sur les infrastructures de transports pour la période 2021-2027.

Ce nouveau règlement est d’une importance capitale pour le Lyon-Turin. En effet, il accorde la priorité aux liaisons manquantes et aux infrastructures transfrontalières présentant une haute valeur ajoutée stratégique en termes de décarbonation des modes de transport, de création d’emplois et de cohésion communautaire.

C’est précisément le cas de la liaison ferroviaire transalpine qui, en vertu du nouveau règlement, est éligible à plusieurs milliards de financements européens supplémentaires qui pourraient alléger d’autant les contributions de la France et de l’Italie. Comme annoncé à plusieurs reprises ces dernières années par la Commission de Bruxelles, le taux de cofinancement européen du tunnel international sous les Alpes passera donc de 40 à 55%. Sur un coût total de l’ouvrage certifié à 8,6 Mds€ (valeur 2012), la part de l’Italie sera ainsi ramenée à environ 2,4 Mds€ et celle de la France à 1,8 Mds€.

Les nouvelles dispositions européennes ouvrent aussi la voie à un possible cofinancement à 50% des indispensables voies d’accès de part et d’autre de l’ouvrage transfrontalier. Le 14 juin dernier, dans le cadre de la Commission Intergouvernementale pour le Lyon-Turin, la Coordinatrice européenne Iveta RADICOVA a confirmé cette opportunité… à la condition que les deux Etats s’engagent à réaliser leurs voies d’accès nationales selon un calendrier relativement cohérent avec celui du tunnel transfrontalier livrable à l’horizon 2030. A la clé, plus de 2 Mds€ de financements européens potentiels pour la France et 750 M€ pour l’Italie.

L’UE ne masque plus son impatience concernant la programmation des voies d’accès au tunnel transfrontalier. Des négociations avec la France et l’Italie se dérouleront au cours des prochains mois dans le cadre d’une procédure « d’acte d’exécution » afin de clarifier les intentions des deux pays. L’Italie a d’ores et déjà saisi la perche tendue par Bruxelles en nommant récemment Calogero MAUCERI au poste de Commissaire du gouvernement en charge du pilotage des 70 km de la section italienne. Côté français, le processus de phasage des quelque 140 km de voies d’accès depuis Lyon jusqu’à l’entrée du tunnel en Savoie doit se prolonger jusqu’en 2023. Au-delà, le calendrier doit encore être clarifié.

2021
Telex

actus

2385

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

2020

2021

Lien de la page