Le tunnel historique (presque) hors la loi

Dimanche 25 Octobre 2020

 

En cas de stricte application de la législation italienne, le tunnel ferroviaire du XIXème siècle reliant la France et l’Italie par les Alpes du nord devrait être fermé... cette année ! En effet, peu de monde se souvient que le gouvernement transalpin a pris en 2005 un décret exigeant la mise aux normes de sécurité des grands tunnels ferroviaires italiens dans un délai de 15 ans, soit le nombre d'années de retard pris par le projet Lyon-Turin. Ce délai expire donc cette année. Pourtant, le tunnel historique du Mont-Cenis (photo) n’a quasiment pas changé depuis son inauguration en 1871. Il ne dispose toujours pas d'issues de sécurité, de galeries d'évacuation, de système de ventilation... Leur coûteuse réalisation ne résoudrait d'ailleurs pas grand chose à l'obsolescence structurelle de la ligne historique qui est avant tout liée à la raideur de ses pentes.  

L’ouvrage monotube de 13,6 km entre Modane et Bardonecchia échappe toutefois à la législation italienne car il est international. Les décisions relatives à sa sécurité relèvent donc d’une commission binationale. Pour garantir la sécurité dans ce tunnel en attendant que celui de la future liaison Lyon-Turin prenne le relais, cette commission a imposé, comme nous l’avons souvent expliqué, de sévères contraintes de circulation et de croisements des convois. Des contraintes qui réduisent les capacités réelles de l’ouvrage au fur et à mesure de son inexorable vieillissement, rendant chaque jour un peu plus urgente la réalisation du Lyon-Turin. 

2020
Telex

actus

2331

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

2020

Lien de la page