L’entrée française du tunnel prend forme

Lundi 07 Décembre 2020

Si l’avancée des travaux souterrains échappent à la vue du public, les chantiers extérieurs du tunnel transfrontalier traduisent une dynamique de plus en plus visible. Avec l’achèvement de la première phase de la tranchée couverte de Saint-Julien-Mont-Denis, c’est le portail de l’entrée française du tunnel à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) qui prend forme.

Sous le pilotage du maître d’ouvrage TELT, plusieurs mois d’imposants travaux (à visualiser en timelapse video en cliquant ici) auront été nécessaires pour réaliser l’ouvrage de 90 m de long sur 20 m de large. L’aménagement permettra le passage des voies ferrées de la ligne nouvelle sous la RD 1006 et l’A43 dont une section a dû être déplacée pendant les travaux. L’entrée des trains se fera derrière le cadre visible sur la photo ci-dessus. Une fois le creusement du tunnel terminé dans ce secteur, le cadre sera prolongé et remblayé au-dessus.

Depuis son démarrage en mars 2019, 105 entreprises (sous-traitants, fournisseurs et prestataires de service) sont intervenues sur le chantier de la tranchée couverte pour un montant total de 15,3 M€ de contrats. C’est ce qu’indique la dernière livraison des données clés de l’Observatoire Grand Chantier Lyon-Turin qui publie trois fois par an une batterie d’indicateurs détaillés concernant les emplois et les retombées économiques pour le territoire.

Les différents sites actifs du chantier du tunnel côté français représentent à ce jour 570 salariés, dont plus de 60% sont originaires de la région. Ils seront 685 fin 2021, signe d’une montée en puissance progressive du chantier vers le plus fort de l’activité attendu à partir de 2022. 

2020
Telex

actus

2343

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

2020

Lien de la page