L'ITALIE EN RETARD DANS L'AVANCEMENT DU CORRIDOR 5

Vendredi 16 Octobre 2009

(…) Le rapport annuel sur l’état d’avancement des projets prioritaires sera présenté officiellement au cours du séminaire Ten-T days, organisé par Antonio Tajani, vice-président de la Commission européenne en charge des transports, à Naples les 21 et 22 octobre prochains. La rencontre, à laquelle participeront 14 ministres de l’Union Européenne (…) sera l’occasion d’aborder le problème des liaisons ferroviaires, routières, maritimes entre l’Europe et les pays voisins. (…) L’estimation mise à jour des coûts des 30 projets prioritaires est désormais de 415 milliards d’euros, avec une augmentation de 4,5% par rapport à 2008. Les investissements à réaliser après 2013 ont augmenté de manière considérable (…). Si Bruxelles est très optimiste sur le futur du tunnel du Brenner, (plan d’action signé à Rome le 19 mai dernier par l’Allemagne, l’Autriche et l’Italie, 903 millions de financement européen pour la période 2007-2013 et démarrage des travaux prévu en 2010), il l’est moins concernant les deux autres projets prioritaires passant par l’Italie car ils n’avancent pas ou de manière trop confuse et incertaine. « Les travaux du tunnel de la liaison Lyon-Turin ne sont pas encore commencés, seul les descenderies côté français sont en cours d’achèvement. Côté italien il n’y a pas encore eu de prise de décision sur le tracé de la liaison, ce qui rend impossible l’obtention des autorisations et la réalisation d’une évaluation de l’impact environnementale complète » affirme le rapport. Pour que les travaux de la liaison Lyon-Turin puissent démarrer en 2013 et s’achever en 2023, il manque encore les engagements financiers de la France et de l’Italie.

2009
Brèves

actus

1439

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page