LYON AU COEUR DE LA GRANDE VITESSE EUROPEENNE

Le Progrès
Mardi 31 Mars 2009

L'inauguration du technicentre de maintenance TGV de Gerland anticipe l'arrivée du TGV Rhin-Rhône dont la première phase sera en service fin 2011. (...) Pour Guillaume Pépy, ce technicentre a été choisi en raison du développement des trafics province/province de TGV, de l'arrivée en décembre 2011 du TGV Rhin-Rhône avec l'achèvement de sa première phase mais aussi du véritable "hub" ferroviaire que constitue Lyon. Il doit "renforcer la place de Lyon au coeur de la grande vitesse européenne et l'excellence française dans ce domaine". (...) Ce vaste équipement emploie 300 personnes, (...) et a exigé 247 millions d'euros d'investissements (SNCF, Grand Lyon, Région Rhône-Alpes, Département du Rhône et l'Etat)(...). Selon Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des Transports, avec cet équipement "on est dans le cadre de la politique du Grenelle de l'Environnement et du développement massif du transport ferroviaire, aussi bien pour les voyageurs que pour les marchandises". (...) (...) Cependant le noeud ferroviaire est saturé, et la situation ne fera que s'aggraver. La gare de la Part-Dieu qui accueille 500 trains par jour, devra répondre à une demande encore plus forte pour les TER comme pour les TGV.(...) Le problème pour la gestion du trafic des trains est d'une autre ampleur (...) la réflexion est lancée. (...)

2009
Brèves

actus

1493

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page