LYON-TURIN : LA VILLE DE GRENOBLE SE DESENGAGE DU FINANCEMENT DES ACCES

Le Comité pour la Transalpine
Mardi 19 Avril 2016

La municipalité EELV de Grenoble a voté le 18 avril, son retrait du protocole d'intention du programme de la nouvelle liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin. Signé en 2002 puis en 2007 durant le mandat de Michel Destot, ce protocole engageait Grenoble à financer les accès du Lyon-Turin à hauteur de 130 M€ (pour la ville, le département et la métropole). Ce protocole d'accord de financement a été signé par 13 autres collectivités de la Région.

La ville de Grenoble a pris cette décision de manière unitlatérale, sans concertation avec les autres collectivités.
De son côté, le président de la Métropole grenobloise, Christophe Ferrari, lors d'une interview, a indiqué qu'il n'était pas question pour l'instant de prendre une décision similaire au niveau intercommunal. Il a précisé que la desserte Grenoble-Lyon est un sujet de première importance en termes stratégiques et qu'il attendrait la réunion du comité présidé par le Préfet et par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour connaître les évolutions à la fois du dispositif financier et du projet.

2016
Telex

actus

1275

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

2020

2021

Lien de la page