LYON-TURIN : LA VILLE DE GRENOBLE SE DESENGAGE DU FINANCEMENT DES ACCES

Le Comité pour la Transalpine
Mardi 19 Avril 2016

La municipalité EELV de Grenoble a voté le 18 avril, son retrait du protocole d'intention du programme de la nouvelle liaison ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin. Signé en 2002 puis en 2007 durant le mandat de Michel Destot, ce protocole engageait Grenoble à financer les accès du Lyon-Turin à hauteur de 130 M€ (pour la ville, le département et la métropole). Ce protocole d'accord de financement a été signé par 13 autres collectivités de la Région.

La ville de Grenoble a pris cette décision de manière unitlatérale, sans concertation avec les autres collectivités.
De son côté, le président de la Métropole grenobloise, Christophe Ferrari, lors d'une interview, a indiqué qu'il n'était pas question pour l'instant de prendre une décision similaire au niveau intercommunal. Il a précisé que la desserte Grenoble-Lyon est un sujet de première importance en termes stratégiques et qu'il attendrait la réunion du comité présidé par le Préfet et par la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour connaître les évolutions à la fois du dispositif financier et du projet.

2016
Brèves

actus

1275

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page