LYON-TURIN : REJET DE LA PLAINTE POUR FRAUDE PAR L'OFFICE DE LUTTE ANTIFRAUDE EUROPEEN (OLAF)

Le Comité pour la Transalpine
Lundi 11 Janvier 2016

L'office de lutte antifraude européen (OLAF) a rejeté les allégations de fraude et d'irrégularités dans le dossier de la liaison ferroviaire Lyon-Turin.

Fin 2014, l'OLAF avait été saisi par deux députées européennes EELV, Karima Delli et Michèle Rivasi, considérant que de nombreux points portaient préjudices aux finances de l'Union européenne qui apporte 40% des fonds nécessaires à la réalisation de la section transfrontalière entre Saint-Jean-de-Maurienne et Suse. Au terme de 11 mois d'enquête l'OLAF a jugé que les accusations d'infiltration mafieuse et de conflit d'intérêts étaient infondées et a clos ce dossier en fermant définitivement l'enquête.

2016
Brèves

actus

1285

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page