LYON - TURIN : ROME PRET A ENVISAGER UN NOUVEAU TRACE EN ITALIE

Communiqué de presse de la FNTP
Mercredi 06 Juin 2007

Le gouvernement italien est prêt à envisager un nouveau tracé pour la partie italienne de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin, très contestée dans la Vallée de Suse, proche de la frontière avec la France, selon le ministre des transports, Alessandro Bianchi. "Il est possible d'étudier une solution qui exclut de placer la sortie du tunnel de base à Vénaus", juste derrière la frontière avec la France, a dit le ministre, cité mercredi dans il Sole 24 ore. Le nouveau trajet étudié permettrait d'éviter la basse vallée de Suse, où les habitants sont mobilisés contre le projet et en particulier le ville de Vénaus, lieu d'échauffourées entre opposants et forces de l'ordre fin 2005, a entrepris depuis six mois d'analyser l'évolution du trafic ferroviaire et d'étudier les tracés possibles pour la partie italienne. Il doit présenter ses premières conclusions le 13 juin lors d'une réunion à la présidence du Conseil italien, en présence notamment des maires concernés, mais sans prendre encore de décision sur le tracé. Le gouvernement italien doit ensuite présenter un premier projet à la Commission européenne d'ici le 23 juillet afin de prétendre à un financement communautaire. La liaison ferroviaire Lyon-Turin, dont le coût total est estimé à 12,5 milliards d'euros, ne devrait pas être achevée avant 2020.

2007
Brèves

actus

1684

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page