NOUVELLE DYNAMIQUE DU FRET FERROVIAIRE DANS LE SUD EST

Le Progrès
Vendredi 28 Mars 2008

Guillaume Pepy a effectué dans la région Rhône-Alpes "son premier déplacement depuis son accession à la présidence de la SNCF. Il considère que le contournement ferroviaire de Lyon est urgent et capital. (...) Une région où 30 % des trafics nationaux de fret sont réalisés avec le passage de 780 trains quotidiens qui lui sont dédiés. (...) La restructuration a donné à la gare de triage de Sibellin, au sud de Lyon, la dimension d'un des trois "hubs" fret français, les chiffres du volume transporté sont en forte hausse dans le Sud-Est depuis le début de l'année. L'augmentation atteint 10 % pour la région SNCF de Lyon, et 20 % pour celle de Chambéry. (...) Jean Rouche, directeur du Fret Sud-Est précise que ces résultats sont supérieurs à la moyenne nationale (...) et que l'avenir du fret doit aussi passer par la création de trains de fret à grande vitesse inspirés de ceux en circulation pour La Poste. (...) G. Pepy voit dans la saturation des infrastructures de fret le grand frein à son essor, et propose que la SNCF, dont ce n'est pas la vocation, investisse 50 millions d'euros dans leur modernisation : "il n'est pas possible que sur une partie du réseau lyonnais, par exemple, les trains ne puissent pas dépasser 30 km/h, cela pose bien sûr les questions de capacité de développement". Tout en soulignant que la SNCF n'a pas un rôle de décideur, il considère que localement "le contournement ferroviaire de Lyon, au nord comme au sud, est urgent et capital et qu'il est nécessaire aussi de réaliser le doublement du raccordement à St-Fons." (...)

2008
Brèves

actus

1607

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page