OPPOSANTS / Une lettre ouverte très fermée

Dimanche 21 Avril 2019

Politiquement, chacun sait que le Lyon-Turin ne fait pas consensus. Ce que l'on sait moins, c'est qu'en dépit de leur bruyant activisme, les opposants sont minoritaires et, pour la plupart, très politisés. En témoigne cette lettre ouverte au Président Macron publiée pendant le week-end pascal sur le média écologiste et anti-capitaliste en ligne "Reporterre". Relayée de manière industrielle sur les réseaux sociaux, la démarche est présentée avec un titre accrocheur : "Des élus de tous les partis demandent au gouvernement de stopper le projet Lyon-Turin". Fichtre ! 

Nous sommes naturellement allés vérifier la réalité de cette mobilisation. Sur les 27 élus "de tous les partis" signataires de cette missive, 24 sont membres ou très proches d'Europe Ecologie Les Verts (EELV), une élue appartient à la France Insoumise, et un autre est sans étiquette. Seul intrus parmi les 4 parlementaires signataires : le député du Mouvement radical Bertrand PANCHER qui, en tant qu'élu de la Meuse, est évidemment un expert des problématiques des traversées alpines. Grand pourfendeur du Lyon-Turin, le député est par ailleurs un défenseur acharné du Canal Seine Nord dont on évitera, par courtoisie, de rappeler le coût faramineux et le bilan écologique.    

Le sempiternel lot de poncifs et de contre-vérités

A noter que sur les 27 signataires, 16 sont des élus locaux de territoires absolument pas concernés par le Lyon-Turin, même s'il est bien sûr intéressant de connaitre l'avis éclairé d'un conseiller municipal de Clayes-sous-Bois (Yvelines) ou encore de Decazeville (Aveyron) sur ce dossier ferroviaire complexe.

Beaucoup moins virulente sur la forme que les précédents écrits émanant des mêmes sources, la missive contient toutefois son sempiternel lot de poncifs et de contre-vérités : non, le Lyon-Turin ne coûte pas 26 Md€ ; non, la ligne historique construite sous Napoléon III n'est pas capable d'absorber le flux des 3 M de poids lourds qui transitent chaque année à la frontière franco-italienne ; etc...

On rappellera enfin qu'en mai dernier, 83 grands élus des sept départements directement concernés par le Lyon-Turin (64 parlementaires et 19 Présidents d'exécutifs représentant plus de 8 M d'habitants), du PC jusqu'aux Républicains en passant par le PS, le Modem, la République en Marche et l'UDI, avaient cosigné une lettre ouverte  au Chef de l'Etat pour insister sur les enjeux écologiques et économiques du Lyon-Turin

2019
Telex

actus

2192

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

Lien de la page