PAR MESURE D'ECONOMIE, L'ITALIE MODIFIE LE TRACE DU LYON-TURIN SUR SON TERRITOIRE

France 3
Dimanche 03 Juillet 2016

Dans l'espoir d'économiser 2,6 milliards d'euros et de livrer le chantier à temps, le ministre italien des Infrastructures, Graziano Delrio, a annoncé le nouveau tracé qui renonce à un tunnel et en raccourcit un autre. (...) "Il s'agit d'aménagements mais non de reculs, une révision intelligente des projets pour réaliser dans les temps et à moindre coût les travaux qui sont vraiment utiles". (...)
Le tunnel de 20 km qui devait permettre à la ligne de fret de contourner Turin est renvoyé à un avenir lointain, et celui de 20,5 km prévu un peu plus en amont n'en fera que 14 km (...). Il a précisé que "tout cela n'a rien à voir avec la section transfrontalière qui avance" a assuré dans un communiqué Mario Virano, direteur général de Telt, à propos du futur tunnel de base de 57,5 km sous le Mont Cenis dans les Alpes.
Les galeries de reconnaissance de ce tunnel plus long que celui sous la Manche progressent et les premiers travaux du tunnel principal sont prévus en 2017, a précisé Telt. Son coût est estimé à 8,6 Md €, financés à 40 % par l'Union européenne (UE), à 35 % par l'Italie et à 25 % par la France. (...) Le Lyon-Turin doit entrer en service en 2030.
 

2016
Brèves

actus

1781

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page