TRAFIC / Un Corridor méditerranéen à haut potentiel

Dimanche 31 Mars 2019

La liaison Lyon-Turin sera le seul axe à servir à la fois des flux Est-Ouest et Nord-Sud, et ce dans un contexte de forte évolution de la dynamique territoriale des trafics. Dans une récente étude, le groupe Cushman & Wakefield a produit une analyse prospective de l’évolution des corridors logistiques européens. L’étude se base notamment sur les prévisions d’Eurostat qui tablent sur une hausse de 182% des volumes de fret d’ici 2050, avec notamment un fort impact sur les ports de la méditerranée.

Le Lyon-Turin devrait ainsi profiter de la dynamique des deux extrémités du Corridor méditerranéen dont il est le maillon central. D’un côté, la compétitivité et la qualification de la main-d’œuvre espagnole et portugaise devraient être déterminantes pour l'attractivité de la péninsule Ibérique et donc ses échanges avec le reste de l’Europe. Dans le même esprit, l’Europe centrale, forte de ses nouveaux réseaux de transports ainsi que de son différentiel de coût de main-d'œuvre, devrait offrir de solides perspectives de développement. 

2019
Telex

actus

2180

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

2019

Lien de la page