TURIN-LYON : LA PROVINCE DE TURIN PRESENTE SON PLAN STRATEGIQUE POUR VALORISER LA VALLEE DE SUSE

Mardi 24 Mars 2009

Cent dix projets qui vont de pair avec la réalisation de la liaison ferroviaire Turin-Lyon et dont l’investissement sera d’environ 1,4 milliards d’euros, devront développer en 15 ans la potentialité de la Vallée de Suse. Il n’est pas simple d’octroyer des compensations pour dédommager les habitants d’un territoire concerné par les désagréments dus aux chantiers. Cependant, un ensemble bien structuré d’interventions de valorisation permettra par exemple la création de nouveaux services de transports public, l’achèvement du système ferroviaire métropolitain de Turin, la requalification environnementale autour des grands nœuds, la mise en sécurité des fleuves et des torrents ou la promotion touristique. C’est pour cela que la Province de Turin a élaboré un plan stratégique du territoire de la Vallée de Suse concerné par la future liaison ferroviaire Turin-Lyon, à la demande du Ministère des Infrastructure et des transports avec un financement de 500 000 euros. (…) Le document, fruit d’un an de travail, a été présenté mi-mars au Comité de pilotage et sera officiellement déposé d’ici le 31 mars au ministère des Infrastructures pour la demande de financement. Les projets contenus dans ce plan concernent cinq domaines d’intervention (mobilité durable, développement économique durable, requalification environnementale et territoriale, développement des zones montagneuses) et prévoit trois phases de réalisation à court terme (5 ans), à moyen terme (10 ans) et à long terme (20 ans). Ce plan concerne 71 communes pour un total de 1,5 millions d’habitants. Pour l’ensemble, les investissements prévus atteindront 1,387 millions d’euros : fonds restant à trouver qui devraient être co-financés par l’Etat (638 millions d’euros), les collectivités locales (405 millions d’euros), et des partenaires privés concernés (344,5 millions d’euros). « La Vallée de Suse – commente Antonio Saitta, président de la Province de Turin – a un grand potentiel, mais présente de fortes disparités entre les zones déjà aménagées pour les Jeux Olympiques en 2006 et celles plus marginales. L’objectif que nous nous sommes fixés est d’agir de manière à ce que ce territoire puisse retrouver une homogénéité. Notre devise est « personne ne doit être mis à l’écart ».

2009
Brèves

actus

1498

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page