TURIN - LYON : LE GOUVERNEMENT ITALIEN ANNONCE LE LANCEMENT DE LA PHASE DE TRAVAUX

Vendredi 31 Juillet 2009

A l’occasion d’une réunion de l’Observatoire technique pour la liaison Turin-Lyon, le ministre italien des Transports Altero Matteoli a annoncé le lancement de la phase des travaux pour cet automne. Désormais il existe un calendrier, l’engagement du gouvernement pour les premiers financements ainsi qu’une plus grande implication pour le projet. Le Ministre des transports a dressé la liste des prochaines étapes : sondages des terrains à l’automne, attribution d’un financement de 300 millions d’euros pour le nœud ferroviaire de Turin (200 millions provenant du gouvernement et 100 de la région, dont 80 pour acheter les nouveaux terrains), en janvier démarrage du creusement de la descenderie de Chiomonte, et présentation du projet préliminaire en mai 2010. Altero Matteoli a précisé qu’il se rendra à Turin une fois par mois afin de rencontrer les maires et les institutions. Il déclare « l’ouvrage est indispensable pour le futur de la région Piémont et l’Italie, car nous risquons d’être mis en retrait, d’être paralysés. » Mario Virano a, de son côté, assuré la plus grande transparence, la diffusion du maximum d’informations sur les 20-25 lieux où seront vérifiés les conditions du terrain, et notamment les nappes phréatiques ». Mais certains représentants des territoires de la Vallée de Suse, souhaitent connaître les avantages de cette liaison. Mario Virano répond « Simultanément au projet préliminaire, l’évaluation du rapport coûts-bénéfices doit obligatoirement être réalisée, ainsi nous aurons un calcul précis, et à cet effet, LTF a déjà lancé la rédaction de cette étude ». Par ailleurs, « la liaison ferroviaire historique a été renforcée pour favoriser le transport de marchandises, et permet d’enlever environ 30 000 poids lourds par an sur les routes de la Vallée de Suse, et fin 2010, avec l’agrandissement du tunnel, le trafic augmentera encore : cela permet de démontrer aux populations les avantages d’une liaison ferroviaire à haute capacité mais aussi d’avoir un marché déjà lancé quand le Lyon-Turin ouvrira ». Antonio Saitta, Président de la Province de Turin, a annoncé un séminaire en octobre avec les ministères des Infrastructures et de l’Environnement au sujet du plan stratégique de la Province, auquel tous les techniciens et maires seront conviés. En revanche, Antonio Ferrentino, Président de la Communauté de la Basse Vallée de Suse, aurait préféré des annonces concrètes concernant les 640 millions d’euros qui avaient été annoncés auparavant pour le financement du plan stratégique de la Vallée de Suse.

2009
Brèves

actus

1457

2015

2014

2013

2012

2011

2000

2016

2010

2009

2008

2007

2017

2018

Lien de la page