Iveta RADICOVA, Coordinatrice du Corridor Méditerranéen à la Commission Européenne

Turin
Mercredi 11 Décembre 2019

« 18 mois ont été perdus. Nous devons nous mettre au travail et accélérer »

Mercredi 11 décembre se réunissait à Turin la Conférence Intergouvernementale (CIG) sur le Lyon-Turin. L’Union Européenne, qui participe massivement au financement de la liaison, était représentée pour la première fois par Iveta RADICOVA, Coordinatrice du Corridor Méditerranéen à la Commission Européenne. 

Pour l’Union Européenne, « rien n’a changé, le Lyon-Turin reste une priorité » a-t-elle déclaré en marge de la rencontre. Après une longue séquence d’obstruction des populistes du Mouvement 5 Etoiles qui ont tenté de faire dérailler le projet, le nouveau gouvernement italien a solennellement confirmé cet été son engagement à réaliser le Lyon-Turin. « 18 mois ont été perdus. Nous devons nous mettre au travail et accélérer. Nous voulons que tout soit prêt pour 2030, nous en avons besoin » a insisté la Coordinatrice en considérant la liaison dans son ensemble, c’est-à-dire le tunnel transfrontalier et ses voies d’accès. « C’est notre responsabilité de traiter la dette écologique que nous avons créée (…) Nous devons reporter le transport de marchandises sur le rail ».   

De gauche à droite sur la photo : Mario VIRANO, Directeur général de TELT, Iveta RADICOVA, Alberto CIRIO, Président de la Région Piémont, Paolo FOIETTA, Président italien de la CIG, Louis BESSON, Président de la délégation française à la CIG

2019
Ils ont dit
2259

1994

1996

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

actus

Lien de la page