Jacques GOUNON, Président du Comité pour la Transalpine

Vendredi 04 Septembre 2020

Plan de relance : “Le Lyon-Turin coche toutes les cases”

Le gouvernement a dévoilé jeudi 3 septembre le plan de relance de 100 milliards d’euros destiné à relever le pays après le choc de la COVID-19. Baptisé « France Relance », ce plan d’investissements, à engager jusqu’à 2022, ambitionne de « construire la France de 2030 » avec deux grandes priorités : l’emploi et la transition écologique.

Le Lyon-Turin est le seul grand chantier détaillé au chapitre « Infrastructures et mobilités vertes » du document officiel de présentation qui indique : « Le Lyon-Turin est un projet stratégique pour améliorer l’environnement des vallées alpines (…) qui doit permettre de délestage du réseau routier transalpin des camions de marchandises (…) Le chantier est d’ores et déjà engagé. Les marchés des travaux principaux de percement côté France doivent être signés début 2021, calendrier propice à une mobilisation du plan de relance pour accélérer les travaux. »

Près de 200 M€ devraient donc être fléchés à court terme vers le tunnel transfrontalier, clé de voute de la future liaison, pour amorcer vigoureusement la prochaine phase des gros travaux de percement. « Un signal très positif » pour Jacques GOUNON, Président du Comité pour la Transalpine. « Le Lyon-Turin coche toutes les cases : un chantier phare du Green Deal européen, immédiatement opérationnel, puissamment créateur d’emplois et résolument structurant pour orienter nos économies vers des modèles de développement plus vertueux.» En Italie également, le Lyon-Turin apparait en tête des grandes infrastructures prioritaires dans le plan de relance.

2020
Ils ont dit
2318

1994

1996

1998

1999

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

2020

actus

Lien de la page